marche-en-avant1

Une journée mondiale de solidarité pour les enfants

En ce vendredi 20 novembre, Journée mondiale de l’enfance, nos pensées se tournent vers les enfants, les orphelins dont les proches ont péri dans les attentats perpétrés à Paris le 13 novembre dernier. Une semaine après les faits, se pose désormais la question de leur accompagnement et de leur avenir. Mais alors que les caméras sont braquées sur la capitale française, le quotidien de millions d’enfants à travers le monde est marqué par l’insécurité. C’est parce que les enfants sont toujours les plus vulnérables dans les situations de crise que la communauté internationale dédie chaque année une journée entière aux enfants et à leur droits.

La Journée Internationale des Enfants

En 1954, l’Organisation des Nations Unies recommandait aux États membres l’instauration d’une journée mondiale de solidarité avec les enfants dans le but de favoriser leur bien-être. Si à l’origine chaque pays était libre d’observer cette journée à la date qu’il souhaitait, le 20 novembre, jour symbolique pour l’avancée des droits des enfants, apparaît rapidement comme une évidence. Cette date correspond en effet à l’adoption de la Déclaration des Droits de l’Enfant en 1959 et à la signature – à l’unanimité – de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) en 1989 par la communauté internationale.

Lire la suite de l’article